La méditation pour se remettre d’un burnout?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans cet article, vous allez découvrir comment la méditation peut aider à guérir et à se remettre d’un burn-out. Cet état de fatigue psychologique extrême concerne de plus en plus de monde.

Stress chronique, démotivation, manque d’estime de soi, perte de ses repères, s’accompagnent de symptômes physiques tout aussi perturbants, comme des maux de têtes, des difficultés respiratoires, des douleurs musculaires…

Méditer est une solution efficace pour ne pas sombrer encore plus dans le burn-out et en guérir.

La méditation pour guérir et se remettre d'un burn-out 

Méditer pour guérir son burn-out

Faire un burn-out induit être dans un état de stress permanent. On parle de stress chronique. Un flux de pensées incessant encombre l’esprit, qui les ressasse sans arrêt.

La pression devient forte, le surmenage guette. Une baisse d’estime de soi finit par être ressentie face à l’ampleur de la tâche et aux difficultés rencontrées pour y faire face.

La méditation vise à libérer ces pensées négatives qui entravent le bien-être et plongent dans le burn-out. Elle aide à se concentrer pour mieux maitriser ses émotions et ses pensées, en amenant le corps et l’esprit à se détendre.

L’objectif est donc de pouvoir se focaliser sur une seule chose à la fois, pour apporter du répit à l’esprit et réussir à laisser aller ses pensées et ses émotions. Il ne s’agit nullement de les retenir. Au contraire, méditer cherche à les libérer.

La méditation est efficace en cas de burn-out car elle demande de se recentrer sur soi-même. Elle aide à accepter son état physique et psychologique, à écouter son ressenti et à mettre des mots sur ses maux et ses émotions.

Cette phase d’acceptation et de compréhension est nécessaire pour arriver à dépasser son burn-out.

La respiration, la base de la méditation pour se remettre de son surmenage

La méditation s’appuie pour beaucoup sur la respiration. Or bien respirer s’avère d’une grande efficacité lorsque l’on est atteint d’un burn-out.

En situation de burn-out, le souffle est déréglé. Or cela entraine un véritable cercle vicieux. Car ce dérèglement induit que le diaphragme est bloqué. Les flux d’air circulent mal. L’organisme ne peut pas alors s’oxygéner correctement.

Cela laisse la place à divers maux au niveau des cellules, des muscles… Le corps étant affaibli, les ressources sont moins mobilisées pour lutter contre le stress. La tension a alors du mal à s’évacuer, les pensées deviennent entêtantes. La fatigue physique et psychique enfonce toujours plus dans le burn-out.

Bien respirer, comme il est nécessaire de le faire pendant la méditation, permet au contraire de débloquer le diaphragme, de relancer la circulation sans entrave des flux d’air et d’énergie. Le corps est alors plus en capacité de retrouver son dynamisme.

À la forme physique succède le bien-être mental. Les pensées négatives s’estompent, elles ne sont plus omniprésentes. La voie de la guérison du burn-out s’ouvre.

Pour retrouver un souffle normalisé, il est nécessaire d’effectuer des exercices de respiration. C’est ce que permet la méditation. Les techniques respiratoires pour se remettre d’un burn-out peuvent être acquises auprès d’un coach en respiration.


Lisez aussi:

Impossible de se réveiller et se lever le matin : que faire ?

Les solutions pour vaincre l’épuisement physique et émotionnel